Portait de… Quentin Vautray [Vidéo]

Pour ce 4ème épisode de notre série “Que sont-ils devenus ?”, nous avons interviewé Quentin Vautray. CEO & fondateur de l’Hellia, il nous dévoile son parcours professionnel, ses expériences et son avis sur la Licence Professionnelle Ecommerce et Marketing Numérique.

Interview de Quentin Vautray – CEO & fondateur d’Hellia – Licence professionnelle E-commerce et marketing numérique

#1 – Qu’est-ce qu’HELLIA ?

HELLIA c’est une équipe de 3 personnes :

– César qui est le CTO de l’entreprise sur la partie technique

– Charlotte qui est le CCO de l’entreprise sur la partie contenu du blog, de notre site et de la communication

– et moi même, qui suis le CEO d’HELLIA

A la base HELLIA était un projet d’étude qui est devenu aujourd’hui une réelle entreprise depuis Juin 2018. 

Notre objectif est d’améliorer l’experience de location pour les propriétaires et les locataires. Nous sommes un outil de gestion sous forme de logiciel SaaS et bientôt sous forme d’application mobile à destination des propriétaires bailleurs du secteur privé et des locataires pour améliorer leurs relations ainsi que la mise en location.

#2  – Ton parcours universitaire ?

J’ai un parcours un peu atypique, je suis issu d’un parcours professionnel qui m’a formé au métier de mécanicien poids lourd donc rien à voir avec le e-commerce ou le commerce. Cela m’a apporté beaucoup de rigueur sur le côté professionnel et aussi un certain professionnalisme grâce à mes deux ans d’alternance sur cette formation et cela m’a aussi permis d’avoir mon premier CDI. 

Je n’aimais pas trop l’école, pas trop les cours donc je me suis inséré dans la vie active avec une seconde expérience professionnelle en tant que salarié. J’ai été commercial chez un concessionnaire multi-marques de moto et j’ai eu un grave accident de la route en moto ce qui a entrainé une longue période d’arrêt maladie avec une incapacité de reprendre ce travail. 

Je me suis donc réorienté en prenant le temps de cet arrêt maladie pour trouver une nouvelle réorientation professionnelle. J’ai été attiré par le web et je me dis que ce secteur fait le commerce d’aujourd’hui et c’est ce qui fera le commerce de demain. Cela a été une bonne opportunité pour moi de changer et de reprendre mes études une nouvelle fois et c’est comme ça que j’ai trouvé cette licence qui allie le commerce et le digital ; ce qui était complètement dans mon objectif de recherche.

Suite à cette licence j’ai fait une premiere année de Master en alternance chez Cultura à Bordeaux en tant que chargé de projet SEO puis j’ai enchainé avec ma seconde année de Master cette fois-ci chez VPN Auto. 

Je suis passé de mécanicien à chef de projet par la suite.

#3 – Pour qui cette licence est faite ? Quels sont ses avantages ?

La licence e-commerce est faite pour beaucoup de monde, tous ceux qui s’intéresse au digital dans sa globalité que ce soit pour être chef de projet ou tout simplement quelqu’un qui s’intéresse au digital sans forcement avoir une idée précise de ce qu’il veut faire plus tard parce qu’une des forces de cette licence est qu’elle est pluridisciplinaire.

Nous voyons beaucoup de métiers différents, nous développons beaucoup de compétences différentes, que ce soit du SEO, du SEA, un peu de code, etc… Cela nous permet de nous tester pour savoir ce qui nous attire le plus et ainsi définir sur quels métiers nous pouvons nous orienter par la suite. Et enfin il peut y avoir des personnes qui veulent entreprendre tout simplement avec par exemple un site e-commerce, un système de drop shipping ou encore devenir freelance ou consultant.

#4 – Ton objectif avec HELLIA ?

L’objectif global avec HELLIA est d’améliorer l’experience de location pour les bailleurs et pour les locataires et d’améliorer leur relation.

La base du projet HELLIA part d’un constat que nous avons fait : le secteur du locatif est victime de relation tendu entre propriétaires et bailleurs depuis toujours et cela est plus véridique encore de nos jours. Nous avons vraiment pour objectif de limiter ces litiges, d’améliorer ces relations pour que tout puisse se passer le plus simplement possible.

Nous souhaitons devenir l’outil principal, le leader des outils de gestion locative qui vient en aide aux propriétaires et aux locataires.

#5 – 3 conseils pour ceux qui souhaitent entreprendre ?

Pour ceux qui souhaitent entreprendre, le premier conseil c’est d’y aller, il ne faut pas hésiter. Si on ne se lance pas maintenant on se lancera… non pas jamais… mais il y a de fortes chances qu’on ne le fasse pas. Il faut absolument y aller, se lancer, passer à l’action.

Le second conseil, c’est de s’entourer, s’entourer par une équipe qui est complémentaire par des gens qui ont une expertise sur leur métier ainsi que des compétences parce que en tant qu’entrepreneur ; même si on veut le faire tout seul et qu’on a peut-être un peu de mal à déléguer pour diverses raisons ; il faut savoir déléguer des parties, faire confiance et être franc avec soi-même en admettant que nous ne pouvons pas être bon partout et que nous n’avons pas toutes les compétences. 

Le dernier conseil : c’est de parler de son projet, c’est essentiel. Il ne faut pas se voiler la face, quand on a une idée il y a quelqu’un d’autre à côté de nous qui l’a au même moment ou même quelqu’un qui l’a eu avant et qui travaille déjà dessus, même si on en a pas conscience. Ce n’est pas parce que l’on va parler de notre projet que quelqu’un va nous piquer l’idée. Et même si cela est le cas, si la personne réussit et que j’échoue… c’est que j’aurais loupé quelque chose mais ce n’est pas à cause de l’idée ce sera davantage un problème de gestion de projet. 

Ce qui est important c’est de savoir comment nous allons amener l’idée jusqu’à la commercialisation et sur le marché mais pas l’idée en elle-même. 

Quentin VAUTRAY

Portrait de… Jean-Baptiste Joanny [Vidéo]

Pour ce 3eme épisode de notre série “Que sont-ils devenus ?”, nous avons interviewé Jean Baptiste Joanny. Co-fondateur de l’agence Indixit mais également intervenant SEO au sein la licence, il nous dévoile son parcours professionnel, ses expériences et son avis sur la Licence Professionnelle Ecommerce et Marketing Numérique.

 

Portrait de… Nicolas Mazeaud & Emmanuel Espias [Vidéo]

Pour ce 2ème épisode de notre série “Que sont-ils devenus ?”, nous avons interviewé deux acolytes : Nicolas Mazeaud et Emmanuel Espias. 2 amis et aujourd’hui 2 co-fondateurs d’une start-up bordelaise, spécialisée en communication social média : La Terrasse Digitale 

Ils nous parlent de leur entreprise, de leurs projets et reviennent sur leur année d’alternance au sein de la Licence E-Commerce et Marketing Numérique.

Portrait de… Audrey Zoulikian [Vidéo]

Cette interview vidéo est la première d’une longue série. Elle marque le commencement d’un projet qui nous tenait vraiment à coeur : rencontrer les anciens étudiants des promotions précédentes (les anciens !) et découvrir ce qu’ils sont devenus. C’est également l’occasion de revenir sur leur année passée au sein de la Licence Pro E-Commerce et Marketing Numérique et de nous raconter leur vécu.

Pour cette première interview, nous nous sommes rendus dans les locaux de FeedManager, une agence webmarketing bordelaise, pour rencontrer Audrey Zoulikian, 22 ans, ancienne étudiante de la promotion 2015.

Retranscription

Bonjour je m’appelle Audrey, j’ai 22 ans, et je suis Senior Traffic Manager chez FeedManager.

Au quotidien, ton poste se résume à quoi ?

Au quotidien, je fais de la gestion et de l’optimisation de catalogue produit. Donc c’est vraiment gérer de la data de qualité pour les envoyer sur différentes plateformes comme les marketplaces Amazon, Cdiscount, les comparateurs de prix, Google shopping, du retargeting et plein d’autres leviers d’acquisition.

Pourquoi cette licence et pas une autre ?

Pour raconter mon parcours, j’ai fait un DUT SRC (Services et Réseaux de Communication), nouvellement MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet). Lors de cette formation, j’ai pu voir le web en général donc des cours de développement technique, des cours de réseau. Puis j’ai décidé de me spécialiser dans le webmarketing et le e-commerce. C’est la raison pour laquelle, j’ai décidé d’intégrer la Licence Pro E-Commerce et Marketing Numérique de Bordeaux.

3 mots pour décrire la Licence ?

  • « Polyvalence », parce qu’en licence e-commerce, on voit autant du web-marketing, du graphisme, gestion de base de données. Donc cela ouvre à pleins de possibilités, toujours en restant centré sur le e-commerce
  • Le deuxième mot, ce serait « professionnalisant » parce qu’avec l’alternance, cela permet vraiment de voir le métier dans le dur.
  • Le troisième mot :  je dirais… « Apéro » !

L’alternance : une bonne expérience pour toi ?

Cela a été une super expérience. J’étais chez FeedManager. Cela m’a vraiment permis d’appliquer ce que je voyais en cours et ce que j’ai vu aussi pendant mes autres années d’études en entreprise. Cela permet vraiment de monter en compétences, hyper rapidement. Et cela s’accorde parfaitement avec les cours parce que ça permet de faire une synergie et puis d’apporter à ton travail ce que tu vois en cours et inversement.

Le digital à Bordeaux, c’est…

Le digital à bordeaux c’est déjà le label « French Tech » qui permet de développer tout l’écosystème digital bordelais. C’est aussi un grand nombre d’entreprises spécialisées dans le secteur du digital et aussi de gros pillier du web comme Cdiscount, AT Internet… et FeedManager !