Les marketplaces, véritables vecteurs de croissance e-commerce

Les marketplaces, véritables vecteurs de croissance e-commerce

Les marketplaces sont de véritables vecteurs de croissance pour les e-commerçants qui, selon une étude de XERFI, représenteront 33% des ventes en ligne en 2021. Soit une belle part des ventes du e-commerce en France.

Ordinateur avec un tableau de bord marketplace

Ordinateur avec un tableau de bord marketplace

Qu’est qu’une marketplace ?

Dans le secteur du e-commerce, une marketplace (ou place de marché) est une plateforme en ligne qui fait le lien entre l’offre et la demande. Faisons une analogie avec les marchés qui se tiennent régulièrement dans les villes et les villages : vous avez d’un côté des vendeurs, qui possèdent une offre qu’ils souhaitent vendre, et de l’autre, les acheteurs qui souhaitent acquérir des marchandises, c’est-à-dire la demande.

D’un point de vue webmarketing, cela prend la forme d’une plateforme en ligne où les vendeurs sont présents grâce à des espaces dédiés, semblables à une boutique dématérialisée. Les marchands peuvent y mettre des produits en ligne qui entreront en concurrence avec ceux d’autres marchands, afin de proposer une offre toujours plus avantageuse pour le client.

L’intérêt pour le marchand ? Bénéficier de la notoriété de la place de marché pour pouvoir avoir une certaine visibilité et générer des ventes significatives. La marketplace représente un vrai levier d’acquisition dans une stratégie webmarketing.

Comment fonctionnent les marketplaces ?

Le fonctionnement d’une marketplace est assez simple. En effet, il suffit à un marchand de suivre ces étapes : 

  • ouvrir un compte « vendeur » sur la marketplace en question ;
  • envoyer son catalogue produit (ou tout du moins une partie) sous forme de fichier, soit directement à la marketplace (pratique non optimisée), soit en passant par un agrégateur de flux comme « LENGOW » ou encore « CHANNEL ADVISOR » ;
  • être très rigoureux dans la gestion e-commerce pour honorer les commandes, les délais d’expédition et respecter les conditions des marketplaces.

A l’instar du référencement payant, la place de marché se rémunère de différentes manières grâce aux marchands présents sur sa plateforme, à savoir :

  • un système d’abonnement pour permettre aux marchands d’être présents sur la plateforme ;
  • des commissions sur chacune des ventes réalisées sur la marketplace ;
  • des mises en avant de produits à l’aide d’emplacements publicitaires ;
  • des services logistiques avancés tels que le « drop shipping » pour les marchands n’ayant pas l’infrastructure logistique nécessaire pour assumer un grand nombre de commandes.

Optimiser son flux sur les marketplaces pour se différencier de la concurrence

Une fois que le marchand est en place sur la marketplace, son travail ne s’arrête pas là. En effet, en fonction des produits et plus globalement du marché sur lequel il est positionné, ce dernier peut rencontrer une concurrence plus ou moins accrue. 

Comment se différencier de ses concurrents lorsque l’on vend la même chose ?

L’optimisation du flux est une réponse à cette interrogation, car elle fait partie intégrante de la stratégie digitale de la présence des e-commerçants sur les marketplaces.

Faisons une seconde analogie avec le travail de référencement naturel de Google, plus précisément celui des algorithmes permettant d’indexer et de classer l’ensemble des millions de sites présents sur Internet. 

Pour apparaître en top résultat, il faut que le site Internet réponde à de nombreux critères bien précis selon lesquels ces algorithmes jugeront de la qualité du site. Même principe sur une marketplace : avoir une offre la plus qualitative possible avec un prix compétitif permet de remporter la « pay box » et devenir ainsi le vendeur « favori » pour faire des ventes sur le produit concerné.

Une des questions que nous pourrions nous poser serait la suivante : comment être le plus optimisé possible ? Il est impératif de garder à l’esprit que les marketplaces recherchent avant tout à conclure les ventes les plus qualitatives possible, afin de satisfaire les clients et les inciter à revenir consommer chez elles.

Que faut-il faire pour avoir des ventes les plus qualitatives sur les marketplaces ?

En dehors d’une gestion logistique irréprochable, de nombreuses choses… mais l’un des aspects les plus importants est la fiche produit.

En effet, il est nécessaire que : 

  • les visuels soient soignés et mettent le produit en valeur,
  • les descriptions et les autres caractéristiques techniques soient les plus complètes possible, pour donner un maximum d’informations au client.

En bref, tous les champs mis à disposition par les places de marché concernant les produits doivent être renseignés de la meilleure des manières. En exploitant le nombre maximum de caractères disponibles, par exemple.

Ce qu’il faut retenir sur les marketplaces

Comme précisé au début de cet article, le potentiel des marketplaces est gigantesque et ne cesse de s’accroître. 

Il est impératif d’être présent en tant que marchand en ligne pour développer pleinement son potentiel e-commerce.

Toutefois, un point de vigilance est à signaler sur ce levier d’acquisition puissant.

Il est important de ne pas être trop dépendant des marketplaces, car elles peuvent représenter un vrai danger pour les e-commerçants. Celles ayant une notoriété qui, en général, est bien supérieure à celle des e-commerçants permettent aux produits présents sur la marketplace d’être mieux référencés que ceux du marchand. Cela aura pour effet de vampiriser des ventes directes de son site. 

La prudence est de mise, c’est pourquoi une segmentation des produits est une stratégie intéressante à envisager, pour mettre en avant sur les places de marchés des produits difficiles à vendre sur le site du marchand.

par l’étudiant Joseph Vicent

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *